dimanche 9 juin 2013

Pourquoi les femmes congolaises sont-elles obligées de porter le pagne chaque 08 mars?



08 mars 2012. Certaines filles se promenaient au quartier Victoire, dans le centre de Kinshasa. Elles portaient jeans et tee-shirt. Et n'ont pas tarder à le regretter. 
"Hé! vous êtes des tantines, vous? Non, vous ne l'êtes pas: vous êtes des tontons", leurs lancent des sheges (enfants des rues) avant de les rebaptiser "tantine Junior", "tantine François", "tonton Clémentine"...
Depuis cet épisode, la plupart d'entre elles laissent leurs pantalons au placard pour la journée de la femme. Surtout, elles boudent leurs panoplies de jupes et de robes pour revêtir un ensemble en pagne. Le tissu roi du 08 mars.
"C'est le pagne qui fait le 08 mars, pas la femme", souligne à l'ombre d'un arbre Joseph, un étudiant de l'Unikin.
pagne africain Site web  de vêtements en pagne
Dans les rues de la capitale la République démocratique du Congo, la plupart des fillettes sont en uniforme scolaire-chemise blanche et jupe bleue- mais quelques unes portent une robe en pagne. Le ministère du genre et famille s'est toujours arrangé pour mettre à la disposition d'abord de femmes du gouvernement des pagnes de meme motif, mais avec plusieurs teintes au choix.
Insultes et plaisanteries grivoises

Ailleurs ce pagne est rare. selon les sources, il était vendu en moyenne 25 dollars congolais- trop onéreux pour la majeure partie de la population, qui vit avec 1,25 dollar par jour. A la place, on a sorti son plus bel ensemble, ou on en a fait coudre un nouveau. Résultat, un cortège des robes et des tailleurs, et une palette des couleurs à faire rougir un arc-en-ciel. Laure, 26 ans, a choisi une tenue orange, bleu et marron moulant ses formes généreuses:
                                    "j'ai l'habitude de porter le pagne,mais
                                     là ça me fait du bien parce que ça tombe
                                     le jour de la fête des femmes."
Beaucoup de congolaises partagent son enthousiasme. Les hommes désapprouvent souvent du regard les simples robes ou jupes, et davantage encore les pantalons. Gilbert, 29 ans, fait partie de ceux qui extériorisent. "Hé! Vous là, les femmes en pantalon, je suis déçu! Pas de pantalon aujourd'hui!" lance-t-il à l'attention de deux passantes. Ce chômeur qui "se débrouille" s'explique:
                                   "Quand les femmes s'habillent en pagne,
                                    ça leur donne du poids, de la valeur. Elles de-
                                    vraient même le porter tous les jours."
Certaines font de la résistance

Regards sévères, invectives, blagues... Certains vont plus loin. Louis, un jeune taximan, raconte qu'au quartier victoire, une de ses clientes a été attaquée par des sheges: ils lui ont reproché de porter un pantalon, avant de la mettre à terre et de dérober son sac à main. Il indique aussi, comme d'autres Kinois, que des filles ont vu leur pantalon arraché.
                                    "Pour eux, si tu ne portes pas le 
                                    pantalon, c'est que tu n'étais pas solidaire
                                    des femmes, comme si tu ne les soutenais pas",
                                    analyse Louis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire